Une prévalence élevée en Europe et en France

Selon les dernières estimations, les RMS toucheraient un peu moins de 1,3 milliards (18,0%) de personnes dans le monde, avec près de 20 millions (0,3%) de personnes atteintes de PR, 41 millions (0,6%) de goutte, 577 millions (8,0%) de lombalgie et 303 millions (4,2%) de personnes souffrant d’arthrose. On estime qu’un tiers des personnes de tous âges sont touchées à un moment donné au cours de leur vie.

En Europe, environ 1 personne sur 4 est atteinte d’un RMS, représentant ainsi plus de 120 millions de personnes. En France, les RMS concernent plus de 16,8 millions de personnes, soit un peu moins d’un Français sur 3 selon les dernières estimations de l’étude Global Burden of Disease (GBD).

Entre 2012 et 2016, le nombre de personnes prises en charge pour PR et maladies apparentées a augmenté de 3,7% en moyenne chaque année, tandis que l’effectif des personnes prises en charge pour SpA et maladies apparentées a augmenté de 6,3% en moyenne chaque année.

Les RMS touchent plus les femmes que les hommes, en particulier dans la PR où elles représentent 75% des effectifs.7 Même si certaines maladies telles que la PR et surtout l’arthrose apparaissent préférentiellement chez les personnes âgées, les RMS surviennent à tous les âges, y compris chez les enfants et les jeunes adultes. En France, près de 60% des personnes prises en charge pour un RMS sont âgées de moins de 65 ans.7

Enquête IFOP : les Français et les rhumatismes

 

  • 1 Français sur 2 souffre de douleurs articulaires
  • 8 Français sur 10 ont déjà ressenti des douleurs articulaires plusieurs fois au cours de leur vie
  • 3 Français sur 4 estiment que les douleurs articulaires ont un impact sur le sommeil, les loisirs, la vie professionnelle, la vie familiale, la vie de couple
  • 65% des Français estiment que les douleurs articulaires ont un retentissement tout particulier sur la qualité du sommeil

Les RMS impactent fortement la santé de la population. Près d’un cinquième du fardeau global des maladies en Europe, évalué par le nombre d’années de vie en bonne santé perdues (DALYs), est attribuable aux RMS, ce qui en fait le continent le plus touché par les RMS dans le monde. Selon les estimations du GBD 2017, les RMS représentent 10,9% du fardeau global des maladies en France, en troisième position après les cancers (20,5%) et les maladies cardiovasculaires (12,9%). En 2017, la France occupait la 23ème position parmi 195 pays en termes de fardeau lié aux RMS.

La perte de productivité due aux RMS

  • 1ère cause de départ prématuré à la retraite chez les travailleurs européens
  • 1ère cause de maladie professionnelle en France
  • 7 millions de jours de travail perdus en France chaque année

La fondation sur les réseaux

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other