Projet CURE RA

Un nouveau traitemement de la Polyarthrite Rhumatoïde ?

La Polyarthrite Rhumatoïde est associée à la présence d’auto-anticorps caractéristiques qui aident aujourd’hui à établir le diagnostic de la maladie débutante mais pourraient constituer demain une cible thérapeutique.

Les traitements actuels, tels que les anti-TNF, agissent sur l’inflammation et non pas sur sa cause et doivent être pris régulièrement et pendant une longue durée.

Le projet Cure-RA vise à développer un traitement ciblant les causes de la maladie, pour une rémission de long terme voire une guérison.

Phases du projet

Le projet Cure-RA se décompose en 3 phases, sur une durée de 3 ans :

  • Mise au point des outils de recherche : anticorps, constructions peptidiques, lignées cellulaires
  • Preuves de concepts in vitro, démontrant l’action des candidats-médicaments sur les auto-anticorps
  • Preuve de concept in vivo, démontrant cette même action chez l’animal

Les acteurs du projet

Le projet est porté par trois équipes académiques composées de médecins rhumatologues ou biologistes et de chercheurs scientifiques, aux expertises complémentaires, regroupés dans un consortium :

Pr Guy Serre : Directeur de l’«Unité Différenciation Epithéliale et Auto-immunité Rhumatoïde»- Inserm UMR 1056 et Consultant au «Laboratoire de Biologie Cellulaire» du CHU de Toulouse

Pr Christian Jorgensen : Directeur de l’Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et Biothérapies Inserm UMR 1183 et Chef de service de l’Unité clinique des Maladies Ostéo-articulaires et du département de Biothérapie du CHU de Montpellier

Dr Pierre Martineau : Equipe « Criblage fonctionnel et ciblage du cancer » de l’Institut de Recherche en Cancérologie » Inserm UMR 1194 à Montpellier

Le projet est coordonné et financé à hauteur de 3 millions d’euros par la société Arthritis R&D, filiale de la Fondation Arthritis, qui bénéficie du soutien de la Banque Publique d’Investissement.

Un budget additionnel de 10 millions d’euros sera ensuite nécessaire pour assurer le transfert industriel et réaliser les premiers essais chez l’Homme dans les 3 à 5 ans.

Ce nouveau concept thérapeutique pourra s’appliquer à d’autres maladies auto-immunes médiées par des auto-anticorps.

En résumé

Le projet CURE-RA vise à développer un traitement ciblant les causes de la PR, pour une rémission à long terme, voire une guérison.

Le projet est porté par trois équipes académiques composées de médecins rhumatologues ou biologistes et de chercheurs scientifiques, aux expertises complémentaires, regroupés dans un consortium.

Le projet est financé à hauteur de 3 millions d’euros par la société Arthritis R&D avec le soutien de la Banque Publique d’Investissement. Un budget additionnel de 10 millions d’euros sera ensuite nécessaire pour assurer le transfert industriel et réaliser les premiers essais chez l’Homme dans les 3 à 5 ans.

La fondation sur les réseaux

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other