Projet BACK 4P

De la prédiction à la prévention du risque de handicap

La lombalgie, appelée communément « mal de dos », est un problème de santé publique majeur qui augmente avec le vieillissement de la population. Elle constitue la principale cause d’années de vie vécues en situation de handicap de 1990 à 2017 dans le monde. En France, 12,5% de la population adulte souffre de lombalgie. Lorsqu’elle devient chronique (> 12 semaines), elle est responsable d’arrêts maladie et de handicaps persistants, qui représentent un coût de 2,7 milliards d’euros par an en France. La probabilité de retour au travail est seulement de 20% après 1 an d’arrêt maladie et de 0% après 2 ans. La prise en charge actuelle de la lombalgie chronique comprend des programmes de réadaptation multidisciplinaire coûteux et non personnalisés, réduisant fortement leur efficacité.

Objectifs du projet

Le projet BACK-4P a 3 objectifs principaux :

  • Mieux comprendre les caractéristiques des patients et l’évolution de leur lombalgie chronique grâce à la constitution d’une e-cohorte*
  • Développer un outil de prédiction capable d’identifier les patients à risque d’évolution défavorable (douleur, absentéisme, handicap persistant)
  • Développer une application smartphone de coaching personnalisé pour changer les croyances et comportements des patients afin de prévenir une évolution défavorable

Ce projet, porté par le Dr Christelle Nguyen (AP-HP), est développé en partenariat avec l’équipe du Pr François Rannou de l’hôpital Cochin (AP-HP), le Centre de Recherche Épidémiologie et Statistique Sorbonne Paris Cité (INSERM), dirigé par le Pr Philippe Ravaud et l’équipe du Pr Jean-Claude Martin du Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur (LIMSI – CNRS). Le Dr Sandy Van Eegher, chef de projet scientifique au sein de la Fondation Arthritis/Arthritis R&D, est responsable du suivi et de la coordination de l’étude.

Afin de rendre possible le développement de ces outils digitaux innovants, la Fondation Arthritis, la Société Française de Rhumatologie et Malakoff Médéric Humanis financent ce projet à hauteur d’1 million d’euros sur 3 ans.

* e-cohorte : Les études d’e-cohorte consistent à observer dans le temps la survenue d’événements de santé (maladie, marqueurs biologiques, douleurs…) au sein d’une population défi nie, grâce à des questionnaires standardisés en ligne sur une plateforme sécurisée.

En résumé

Le but est de développer un outil de prédiction capable d’identifier les patients à risque d’évolution défavorable (douleur, absentéisme, handicap persistant).

Le projet s’appuie sur un réseau de 3 équipes de recherche pluridisciplinaires.

Arthritis R&D, la Société Française de Rhumatologie et Malakoff Médéric Humanis financent ce projet à hauteur d’1 million d’euros sur 3 ans.

La fondation sur les réseaux